Des nouvelles de Koxinell !

Comme promis, retour d’expérience d’Audrey alias Koxinell, notre runneuse partie à New York il y a quelques semaines pour participer au semi-marathon !

Comment s’est déroulé ton voyage ?

Cela fait la 4ème année consécutive que j’ai la chance de courir le semi-marathon de NYC (la loterie m’aime bien parait-il :) ).
J’ai donc pris l’avion le jeudi avant la course (le dimanche) pour avoir le temps de m’acclimater. Le mois de mars à NYC est toujours très aléatoire et souvent très froid. Une tempête de neige a d’ailleurs sévi quelques jours auparavant. C’est donc par des températures négatives que nous avons atterri, avec un vent glacial et des monticules impressionnants de neige. Bonnet, gants, doudounes de rigueur !
Avec les 5h de décalage horaire, les réveils sont assez matinaux mais ça tombe bien la course est à 7h30.

 

Comment s’est passé ta course ?

6h50 je dépose ma doudoune aux consignes. Elle m’attendra sagement à l’arrivée
Passage aux portiques de sécurité et détecteurs de métaux (les américains ne plaisantent pas avec ça ! ) et traversée de Central Park en compagnie des autres runners emmitouflés.
Pour ma part, ressenti -4. J’ai du sortir le Damart.
Arrivée dans mon sas, j’attends sagement le départ de ma vague… au fur et à mesure, je me débarrasse de toutes mes couches (le bas de jogging, le poncho, le sweat, le tshirt à manches longues) que je jette dans les bennes prévues à cet effet (pour des associations de démunis).
7h45 ça commence à bouger. Je connais le parcours par coeur, les petites montées de Central Park, des ravitos tous les 1,5miles, le passage féérique sur Times Square, le vent le long de l’Hudson et l’arrivée près du World Trade Center.

Comment est l’ambiance dans ce type d’évènement ?

L’ambiance est toujours aussi énorme. Les américains sont tellement motivants avec leurs pancartes, leurs mots d’encouragement, leur musique. Même les pompom girls étaient là !
Au milieu des buildings, voir l’arche d’arrivée est toujours aussi exaltant…
Une course à la sensation et sans pression. J’ai profité de chaque instant. Je n’ai même pas vu passer les 1h58 que j’ai mis pour boucler ce semi-marathon…

 

Et maintenant le retour à la normale…?

Le brunch et le spa d’après course sont des moments très appréciés ! Comme on a coutume de dire « après l’effort, le reconfort ».
Retour à Paris 3 jours après… Je suis toujours nostalgique au moment de rentrer car j’aime l’ambiance de cette ville, l’énergie qui s’en dégage alors pourquoi pas une 5ème fois l’an prochain ?

 

Félicitation Audrey pour cette belle course et merci pour ce retour qui donne envie de tenter l’expérience de l’autre côté de l’Atlantique!

Et parce qu’on adore suivre les aventures de Koxinell, je reprendrais des nouvelles d’elle très prochainement dans de nouvelles expériences toujours aussi sportives …

Laissez un commentaire

JOIN THE COMMUNITY !

Follow by Email
Facebook
Twitter
PINTEREST