L’interview des ambassadrices #9 – Carole Lequesne

DE LA COURSE À PIED, AU TRIATHLON, JUSQU’À  L’IRONMAN

 

Nous avions rencontré notre Nolijette Carole pendant sa préparation de l’Iron Man de Nice et nous avons eu la chance de l’interviewer à nouveau après cette incroyable épreuve pour comprendre comment elle a vécu cette course hors norme. 

Bonjour Carole, nos lectrices te connaissent pour certaines car nous t’avions interviewé après ton marathon en duo avec ton mari Yann il y a déjà 2 ans et tu nous confiais que ton prochain défi était un triathlon, tu parlais de celui de Cannes et des Trigames de Cagnes sur Mer, alors t’es-tu lancé dans le triathlon comme prévu ?

Oui cela fait plus de 2 ans maintenant et j’ai tenu mes engagements en ayant réalisé des triathlons M et L depuis.

 

Comment devient-on triathlète et comment t’es venue cette envie ?

Je pratiquai déjà beaucoup la course à pied et le vélo, mais pas la natation ! Et dans ce cas-là, on se dit pourquoi pas le triathlon !! Sachant que mon mari Yann avait déjà tenté l’expérience qui était probante j’ai décidé de prendre des cours de natation et de me lancer !!

 

A quoi ressemble une préparation pour un triathlon, en quoi est-ce différent de la course à pied ?

Une prépa triathlon est très exigeante avec bien entendu les 3 disciplines à travailler, cela ressemble à un emploi tu temps très complet, sur lequel il faut respecter le volume d’heures si l’on veut arriver à la compétition préparée et ne pas se blesser.  Ce n’est pas différent de la course à pied, puisque cette discipline en fait partie, c’est juste plus exigeant puisqu’il y en a 3.

 

Finalement qu’est-ce que tu apprécies dans cette nouvelle activité ?

L’effort physique diversifié, l’enchaînement, le dépassement de soi.

 

Quel est ton nouveau défi aujourd’hui ?

Oui l’Iron-man de Nice. J’ai hâte !

 

Comment te prépares-tu actuellement pour cette course d’anthologie, quel type d’entraînement cela requiert ?

Cela nécessite un planning complet au-delà du boulot et des activités d’une maman, on peut parler de 2 à 3 entraînements par semaine de chaque discipline, allant de 10 à 16h par semaine, entrainements sur du fractionné, du foncier etc..

 

Oú t’entraînes-tu et à quelle fréquence ?

6 à 9 fois par semaine, à la piscine à celle de Jean Médecin, et en sortie Running et Vélo dans les collines de Nice et dans l’arrière-pays.

 

Comment arrives-tu à gérer ta préparation entre ton travail et ta vie de famille ?

Parfois difficilement, mais en suivant un agenda bien structuré et en le suivant sans déroger, cela aide.

 

Et quelle est ta tenue Noliju de prédilection pour tes entrainements ?

Je porte très régulièrement le short noir et bleu sans couture Georges pour la course à pied et le débardeur Arno.

 

20180802_122552(0)


RÉCIT DE l’IRONMAN DE NICE

Finalement après avoir vécu cette course mythique, quel bilan ferais-tu de ta préparation ?

J’ai très bien vécu la préparation à l’Ironman, mais pour être très honnête, il est vrai que l’emploi du temps pendant ces 6 mois de préparation est très chargé et structuré, à savoir en combinant la vie de famille, le travail et les entraînements, mais ça en vaut la peine !

 

Comment la course s’est passée pour toi ?

La course s’est bien passée pour moi comme je l’espérai, un grand moment de plaisir tout au long de ces 13h30, j’ai apprécié chaque étape de la course, et cela m’a donné envie de recommencer.

marathon carole lesquene

 

Correspondait-elle à tes attentes ?

La course a correspondu plus ou moins à mes attentes dans la mesure où la natation s’est mieux passée que pendant les entraînements, mais je pense avoir voulu trop gérer l’effort sur le vélo compte tenu de la chaleur et de la course à pied derrière. Par conséquent, j’ai fait un parcours vélo plus long que ce que je visais.

 

Combien d’années as-tu mis pour te préparer à cela ?

La préparation ne se compte peut être pas en années pour moi (bien que je fasse du triathlon depuis plusieurs années ), mais plutôt en expérimentation sur d’autres distances de triathlon plus courtes notamment en distance M et L sur ces dernières années, ce qui d’après moi est indispensable avant d’accéder à un Ironman.

 

As-tu comme projet de le refaire les prochaines années ?

Oui le projet est de le refaire en 2020.

 

Merci Carole, nous te remercions et te souhaitons de très belles futures courses.

Laissez un commentaire

JOIN THE COMMUNITY !

Follow by Email
Facebook
Twitter
PINTEREST